SUIVEZ GOUVIEUX SUR :

icon infolettre  icon facebook

Accessibilité Accessibilité

Les Services Techniques de la Ville

Dans le cadre de la politique impulsée par le Maire, les Services Techniques de notre collectivité fonctionnent différemment par rapport à la plupart des communes de France. Ils mènent à bien l’entretien du patrimoine communal et la réalisation de divers travaux avec un effectif d’une quinzaine d’employés seulement. Habituellement, les communes comparables à Gouvieux emploient 60 voire 70 personnes. Mais, simultanément, nos services ont recours à des marchés publics, via des entreprises privées, pour accomplir des prestations rendues à la ville.

Une maitrise de la masse salariale

A Gouvieux, le personnel communal est atypique. Seulement une cinquantaine d’employés le constituent, soit 2 à 3 fois moins que la plupart des communes de taille identique. Il en va ainsi pour les Services Techniques.
Cette organisation actuelle est le résultat d’une longue expérience sur l’optimisation des dépenses et du fonctionnement. Aujourd’hui, il est possible de réaliser le même travail en étant moins nombreux. « J’ai eu l’intuition que ce n’était pas l’avenir de recruter en nombre.
Nous avons donc décidé de restructurer les services et de repenser les postes.
Aujourd’hui, le constat est que ce système, qui est le résultat d’un tiers de siècle de fonctionnement, permet une plus grande adaptabilité et un meilleur fonctionnement interne. Le personnel est plus performant et cela génère bien entendu moins de dépenses », explique le Maire. Par ailleurs, grâce à cet effectif optimisé, il est désormais plus facile de gérer le personnel. Le constat est simple, plus la hiérarchie est importante, plus l’organisation est complexe et plus les équipes perdent en efficacité. « En étant moins nombreux, les rapports sont plus simples et la réactivité est par conséquent immédiate et meilleure. On recherche plus la productivité lorsque l’on est quinze personnes plutôt que cinquante », ajoute Grégory Dhuique-Mayer, le nouveau Directeur des Services techniques. La répartition des fonctions est donc différente de ce qui est pratiqué dans les autres mairies de France.
Les Services Techniques sont souvent amenés à contacter des entreprises privées pour la réalisation de missions importantes et ponctuelles. Il leur faut ainsi être capables de mener des dossiers avec plusieurs fournisseurs.
La sous-traitance permet de faire des économies en évitant, entre autres, d’avoir trop de matériel et du personnel à plein temps pour des fonctions très spécialisées et peu récurrentes. En ce qui concerne les Services Techniques, tous les travaux de voirie et de bâtiment, dont la plomberie et la maçonnerie, sont sous-traités via des marchés à bons de commande (marchés globaux passés avec des entreprises qui sont sollicitées selon les besoins tout au long de la durée du contrat). Pour des problèmes très spécifiques, il est en effet, plus coûteux pour une Mairie d’avoir du personnel qualifié en son sein qui intervient occasionnellement, que de faire appel aux services de structures privées.
Malgré cela, les moyens et les matériels mis à la disposition par la Ville, sont assez conséquents et très performants. Ils sont pour la plupart automatisés, ce qui facilite le travail et fait gagner du temps au personnel. Par exemple, la machine dédiée au nettoyage des chaussées ne mobilise qu’une seule personne au lieu d’une équipe de deux ou trois employés nécessaires avec d’autres types d’équipements. Afin de maîtriser les dépenses de fonctionnement et contenir de la sorte le budget, la Municipalité renouvelle ses matériels en cas de réelle nécessité, dans le souci de la performance.
Elle exige de son personnel, d’être très méticuleux pour assurer la pérennité des équipements. « Nous faisons attention à notre matériel pour ne pas le renouveler trop souvent. Nous sommes parfois amenés à le réparer nous-mêmes. Cette année, par exemple, nous n’avons d’ailleurs pas eu besoin de réinvestir dans des décorations de Noël », indique Grégory Dhuique-Mayer.
Toujours dans une volonté d’engendrer peu de dépenses et de rendre les Services Techniques de la Ville plus efficaces, la Municipalité sollicite les Godviciens par arrêté municipal en leur demandant par exemple d’entretenir les bordures de leurs propriétés (haies et trottoirs). Grâce à cette politique délibérée et novatrice, le travail en interne est optimisé et les dépenses contenues. Gouvieux est d’ailleurs parmi les 15 premières du département, la Commune dont la fiscalité est la plus faible.

Présentation du Directeur des Services Techniques

Grégory Dhuique-Mayer (né en 1981), a pris ses fonctions de Directeur des Services Techniques de la Commune le 2 janvier 2017. Il remplace ainsi à ce poste, Gérard Marie, parti à la retraite après 33 années de bons et loyaux services. Résident de la Communauté de Communes de l’Aire Cantilienne, Monsieur Dhuique-Mayer a travaillé pendant plus de 10 ans en région parisienne dans le secteur du bâtiment et de l’immobilier, tant sur des constructions que des réhabilitations.

GDM

Lire la suite ...

Les Services Techniques de la Ville

Dans le cadre de la politique impulsée par le Maire, les Services Techniques de notre collectivité fonctionnent différemment par rapport à la plupart des communes de France. Ils mènent à bien l’entretien du patrimoine communal et la réalisation de divers travaux avec un effectif d’une quinzaine d’employés seulement. Habituellement, les communes comparables à Gouvieux emploient 60 voire 70 personnes. Mais, simultanément, nos services ont recours à des marchés publics, via des entreprises privées, pour accomplir des prestations rendues à la ville.

Une maitrise de la masse salariale

A Gouvieux, le personnel communal est atypique. Seulement une cinquantaine d’employés le constituent, soit 2 à 3 fois moins que la plupart des communes de taille identique. Il en va ainsi pour les Services Techniques.
Cette organisation actuelle est le résultat d’une longue expérience sur l’optimisation des dépenses et du fonctionnement. Aujourd’hui, il est possible de réaliser le même travail en étant moins nombreux. « J’ai eu l’intuition que ce n’était pas l’avenir de recruter en nombre.
Nous avons donc décidé de restructurer les services et de repenser les postes.
Aujourd’hui, le constat est que ce système, qui est le résultat d’un tiers de siècle de fonctionnement, permet une plus grande adaptabilité et un meilleur fonctionnement interne. Le personnel est plus performant et cela génère bien entendu moins de dépenses », explique le Maire. Par ailleurs, grâce à cet effectif optimisé, il est désormais plus facile de gérer le personnel. Le constat est simple, plus la hiérarchie est importante, plus l’organisation est complexe et plus les équipes perdent en efficacité. « En étant moins nombreux, les rapports sont plus simples et la réactivité est par conséquent immédiate et meilleure. On recherche plus la productivité lorsque l’on est quinze personnes plutôt que cinquante », ajoute Grégory Dhuique-Mayer, le nouveau Directeur des Services techniques. La répartition des fonctions est donc différente de ce qui est pratiqué dans les autres mairies de France.
Les Services Techniques sont souvent amenés à contacter des entreprises privées pour la réalisation de missions importantes et ponctuelles. Il leur faut ainsi être capables de mener des dossiers avec plusieurs fournisseurs.
La sous-traitance permet de faire des économies en évitant, entre autres, d’avoir trop de matériel et du personnel à plein temps pour des fonctions très spécialisées et peu récurrentes. En ce qui concerne les Services Techniques, tous les travaux de voirie et de bâtiment, dont la plomberie et la maçonnerie, sont sous-traités via des marchés à bons de commande (marchés globaux passés avec des entreprises qui sont sollicitées selon les besoins tout au long de la durée du contrat). Pour des problèmes très spécifiques, il est en effet, plus coûteux pour une Mairie d’avoir du personnel qualifié en son sein qui intervient occasionnellement, que de faire appel aux services de structures privées.
Malgré cela, les moyens et les matériels mis à la disposition par la Ville, sont assez conséquents et très performants. Ils sont pour la plupart automatisés, ce qui facilite le travail et fait gagner du temps au personnel. Par exemple, la machine dédiée au nettoyage des chaussées ne mobilise qu’une seule personne au lieu d’une équipe de deux ou trois employés nécessaires avec d’autres types d’équipements. Afin de maîtriser les dépenses de fonctionnement et contenir de la sorte le budget, la Municipalité renouvelle ses matériels en cas de réelle nécessité, dans le souci de la performance.
Elle exige de son personnel, d’être très méticuleux pour assurer la pérennité des équipements. « Nous faisons attention à notre matériel pour ne pas le renouveler trop souvent. Nous sommes parfois amenés à le réparer nous-mêmes. Cette année, par exemple, nous n’avons d’ailleurs pas eu besoin de réinvestir dans des décorations de Noël », indique Grégory Dhuique-Mayer.
Toujours dans une volonté d’engendrer peu de dépenses et de rendre les Services Techniques de la Ville plus efficaces, la Municipalité sollicite les Godviciens par arrêté municipal en leur demandant par exemple d’entretenir les bordures de leurs propriétés (haies et trottoirs). Grâce à cette politique délibérée et novatrice, le travail en interne est optimisé et les dépenses contenues. Gouvieux est d’ailleurs parmi les 15 premières du département, la Commune dont la fiscalité est la plus faible.

Présentation du Directeur des Services Techniques

Grégory Dhuique-Mayer (né en 1981), a pris ses fonctions de Directeur des Services Techniques de la Commune le 2 janvier 2017. Il remplace ainsi à ce poste, Gérard Marie, parti à la retraite après 33 années de bons et loyaux services. Résident de la Communauté de Communes de l’Aire Cantilienne, Monsieur Dhuique-Mayer a travaillé pendant plus de 10 ans en région parisienne dans le secteur du bâtiment et de l’immobilier, tant sur des constructions que des réhabilitations.

GDM

Lire la suite ...