Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

SUIVEZ GOUVIEUX SUR :

icon infolettre  icon facebook icon dailymotion

Accessibilité Accessibilité

  • Vie quotidienne
  • Environnement

Environnement

Pour votre sécurité

Lutte contre le frelon asiatique

Débarqué accidentellement en France en 2004, le frelon asiatique se révèle être une redoutable espèce invasive, qui se développe de manière exponentielle à travers l'Hexagone, comme dans toute l'Europe, qui plus est à la faveur du réchauffement climatique. La lutte contre ce phénomène est d'autant plus importante qu'i menace non seulement la santé humaine, mais aussi l'équilibre biologique puisque le frelon asiatique attaque les insectes pollinisateurs et auxiliaires, indispensables à la flore et aux cultures, en plus de s'en prendre à l'être humain, capable de piquer à plusieurs reprises (il ne perd pas son dard contrairement à l'abeille) et en essaim (les phéromones dégagées par une piqûre alerte et attire les autres individus du nid).

À la demande de son président, Monsieur Patrice MARCHAND, Maire de Gouvieux, le Parc Naturel Régional (PNR) Oise - Pays-de-France a édité une fiche pédagogique sur le frelon asiatique, en lien avec le Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement (CPIE) de l'Oise : cliquez ici pour la télécharger. En résumé, le piégeage n'est pas recommandé car il atteint une partie infinitésimale de la colonie (6000 individus!) et tue d'autres insectes, utiles pour la Nature et l'Homme. Le seul moyen efficace de lutte est la destruction des nids au crépuscule ou aux aurores (le frelon est un animal diurne), depuis leur formation au printemps jusqu'à leur désertion en hiver. Ensuite, elle devient inutile car les frelons ne recyclent pas leurs nids, qui se désintègrent naturellement.

La destruction des nids situés en terrains privés incombe aux propriétaires, à leur charge : la Mairie s'en occupe uniquement quand ils sont repérés sur le domaine public ou à proximité immédiate d'un établissement public, telle une école. Dans tous les cas, il ne faut surtout pas chahuter les nids, ni les approcher à moins de 5 mètres, au risque de subir une vague d'assaut qui pourrait s'avérer mortelle. Par ailleurs, les pompiers interviennent gratuitement pour les seules urgences : présence d’un nid sur la voie publique, près d’un établissement public, sur un chantier, ou chez un particulier uniquement si les frelons asiatiques (identifiés comme tel au préalable) empêchent les allers – venues des personnes. Dans tous les autres cas, ils orientent les demandeurs vers les sociétés spécialisées (liste disponible sur les pages jaunes) : si celles-ci sont défaillantes, ils peuvent s’y substituer en fonction de leur disponibilité (les casernes ne sont pas toutes équipées de tenues adéquates), mais feront payer leur prestation.

 

Usage de l'eau en période de sècheresse

Lire la suite ...

Environnement

Pour votre sécurité

Lutte contre le frelon asiatique

Débarqué accidentellement en France en 2004, le frelon asiatique se révèle être une redoutable espèce invasive, qui se développe de manière exponentielle à travers l'Hexagone, comme dans toute l'Europe, qui plus est à la faveur du réchauffement climatique. La lutte contre ce phénomène est d'autant plus importante qu'i menace non seulement la santé humaine, mais aussi l'équilibre biologique puisque le frelon asiatique attaque les insectes pollinisateurs et auxiliaires, indispensables à la flore et aux cultures, en plus de s'en prendre à l'être humain, capable de piquer à plusieurs reprises (il ne perd pas son dard contrairement à l'abeille) et en essaim (les phéromones dégagées par une piqûre alerte et attire les autres individus du nid).

À la demande de son président, Monsieur Patrice MARCHAND, Maire de Gouvieux, le Parc Naturel Régional (PNR) Oise - Pays-de-France a édité une fiche pédagogique sur le frelon asiatique, en lien avec le Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement (CPIE) de l'Oise : cliquez ici pour la télécharger. En résumé, le piégeage n'est pas recommandé car il atteint une partie infinitésimale de la colonie (6000 individus!) et tue d'autres insectes, utiles pour la Nature et l'Homme. Le seul moyen efficace de lutte est la destruction des nids au crépuscule ou aux aurores (le frelon est un animal diurne), depuis leur formation au printemps jusqu'à leur désertion en hiver. Ensuite, elle devient inutile car les frelons ne recyclent pas leurs nids, qui se désintègrent naturellement.

La destruction des nids situés en terrains privés incombe aux propriétaires, à leur charge : la Mairie s'en occupe uniquement quand ils sont repérés sur le domaine public ou à proximité immédiate d'un établissement public, telle une école. Dans tous les cas, il ne faut surtout pas chahuter les nids, ni les approcher à moins de 5 mètres, au risque de subir une vague d'assaut qui pourrait s'avérer mortelle. Par ailleurs, les pompiers interviennent gratuitement pour les seules urgences : présence d’un nid sur la voie publique, près d’un établissement public, sur un chantier, ou chez un particulier uniquement si les frelons asiatiques (identifiés comme tel au préalable) empêchent les allers – venues des personnes. Dans tous les autres cas, ils orientent les demandeurs vers les sociétés spécialisées (liste disponible sur les pages jaunes) : si celles-ci sont défaillantes, ils peuvent s’y substituer en fonction de leur disponibilité (les casernes ne sont pas toutes équipées de tenues adéquates), mais feront payer leur prestation.

 

Usage de l'eau en période de sècheresse

Lire la suite ...